Qui n’a pas rêvé de comprendre les miaulements ou les ronronnements de son chat ou encore les aboiements de son chien?! Et bien, cela sera peut-être bientôt possible grâce à l’Intelligence Artificielle.

En effet, des chercheurs en Neurosciences de l’Université du Delaware ont réussi à franchir un cap en matière de décodage de sons émis par des souris, défrichant ainsi le terrain sur une possible compréhension du langage de ces animaux.

Un “Loft Story” version souris

4 souris, deux mâles et deux femelles, enfermés dans une chambre, 8 microphones, une caméra et des interactions de 5 heures à chaque fois, le tout répété avec 44 souris différentes.

Avec cette énorme base de données récoltée grâce enregistrements, l’équipe de neuroscientifiques a pu avoir une idée plus précise sur les interactions et le langage de ces souris grâce à une Intelligence artificielle capable de connecter des sons spécifiques avec des comportements animaux distincts. Ainsi, cette I.A été capable de savoir quelle souris a fait quel bruit, dans quel scénario.

“Si vous êtes parents, le concept est sensiblement le même que lorsque votre nouveau-né pleure et que vous associez à chacun de ses pleurs un besoin. Sauf qu’ici c’est appliqué à des animaux et à une large gamme de besoins et de sons”.

La combinaison de microphones et de caméras a permis à l’équipe d’estimer l’emplacement de l’émission d’un signal vocal particulier, puis d’affecter le signal à une souris spécifique. Une fois qu’ils ont pu attribuer des vocalisations spécifiquement à ces souris, l’équipe a utilisé un algorithme d’apprentissage non supervisé, qui regroupe les éléments ayant des caractéristiques similaires, pour les catégoriser.

Apprentissage non supervisé: A l’opposé de l’apprentissage sueprvisé, ici l’apprentissage par la machine se fait de façon totalement autonome. Des données sont alors communiquées à la machine sans lui fournir les exemples de résultats attendus en sortie.

Les scientifiques ont ensuite appliqué une intelligence artificielle, appelée JAABA, le Janelia Automatic Animal Behavior Annotator, pour extraire automatiquement des comportements sociaux spécifiques avec une grande fidélité. JAABA a un système basé sur l’apprentissage automatique qui permet aux chercheurs de calculer automatiquement des statistiques quantitatives interprétables à travers des vidéos d’animaux.

Dans une déclaration accordée au magazine Digital Trends, un des neuroscientifiques travaillant sur le projet, Joshua Neunuebel explique: “Ce n’est pas nécessairement un outil de traduction en soi, mais c’est un outil qui nous aide à interpréter les comportements sociaux de la souris (…) Cependant, cela étant dit, les souris sont de bons modèles pour comprendre la base neuronale du comportement social, ce qui peut finalement éclairer le fonctionnement des circuits cérébraux des humains” assure-t-il.

Si Neunuebel et son équipe n’ont pas encore développé un outil de traduction homme-souris, cette recherche, grâce à l’I.A, rapproche encore plus les hommes de la compréhension des subtilités du langage animal et qui sait peut-être que dans quelques années, une application viendra nous traduire le langage de nos animaux de compagnie.

Pour aller plus loin sur des aspects spécifiques de cette recherche: https://www.nature.com/articles/s41593-020-0584-z

https://www.nature.com/articles/s41598-020-59418-0

Retrouvez aussi sur GoMyCode:

Coronavirus: Pas de panique, l’I.A est là!

Un développeur restaure un film de 1896 grâce à une Intelligence

La reconnaissance faciale décryptée

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *