Le principal souci du jeune tunisien est de décrocher le job son rêve. Ainsi, on passe 18 ans ou plus à étudier, on fait des stages, on adhère à des associations… et pourtant tout se joue dans un entretien de 20 minutes ! 

Pour que ces années de sacrifices ne soient pas en vain, il faut réussir son entretien d’embauche. Rien qu’avec mon expérience à GoMyCode, j’ai rencontré 50 candidats. Et des discussions que j’ai eu avec eux, j’ai pu dresser ma petite fiche récapitulative des DOs et des DON’Ts à prendre en considération en face de votre “interviewer”.

RH

Vous êtes à J-X du grand jour ! 

Un CV au point ! 

Ca semble évident ! Et pourtant, ils sont nombreux ceux qui négligent cette partie et qui se font, donc, recaler dès la première étape. 

Votre CV est la première chose que reçoit le responsable RH de votre part. IL fondera là-dessus la première idée qu’il aura de vous. Inutile de vous dire qu’un CV mal organisé ne fera que refléter votre côté désordonné, ou qu’un CV encombré reflète votre vantardise voir un désir de combler un sentiment d’infériorité. 

Bien sûr, ce n’est pas une science exacte, un CV médiocre peut cacher un excellent profil. Mais avec 50 autres CV qui vous attendent, vous n’allez pas vous amuser à donner sa chance à chaque candidat…

De la recherche, de la recherche… et encore de la recherche 

Vous devez faire des recherches sur absolument TOUT ! 

L’entreprise concernée, la culture de celle-ci, la personne qui va mener l’entretien, les directeurs, le poste….

Ce n’est pas bien malin de se présenter devant votre recruteur et de ne pas savoir répondre à la fameuse question : que savez-vous sur notre boite ? Ou pire, d’y répondre mal ! 

Pour bien se préparer à cette question, faîtes un petit tour sur le site web de l’entreprise pour cerner sa mission, ses valeurs et ses services, ou dans ses réseaux sociaux, pour prendre connaissance de sa culture.

Pour ce qui est du responsable RH, vous le trouverez forcément sur LinkedIn. Jetez un coup d’œil sur ce qu’il partage et familiarisez vous avec son visage. Faîtes-en de même avec les directeurs et le manager de l’équipe, si vous avez la chance de les trouver sur LinkedIn. 

Évidemment, vous n’allez pas postuler à une offre d’emploi sans connaître le “Job Description” du poste en question. Le responsable ne doit pas passer la majorité de temps alloué à l’entretien à vous expliquer ce que vous trouverez facilement sur Internet ou même dans l’offre d’emploi publiée. Il accordera juste quelques minutes pour vous présenter le poste et ce qui peut vous paraître ambigu. 

Vous y êtes presque 

Un bonjour qui en dit long ! 

Un bonjour qui en dit long

Un “Bonjour” souriant, confiant et aimable, c’est la meilleure entrée que vous pouvez faire. Si vous avez couru pour arriver à l’heure, ou si vous êtes stressé, prenez quelques secondes de repos et respirez un bon coup avant d’entrer. 

Vous voyez ces quelques minutes avant d’entrer dans la salle de réunion ? Ne les prenez pas à la légère ! Vous devez en faire bon usage. Comment ? Commençons déjà par éviter les silences gênant. Le fait que l’entretien n’a pas encore commencé ne signifie pas qu’il ne faut prononcer aucun mot. Parlez ! Partagez votre avis sur l’espace, votre motivation, votre humeur. Ne laissez pas votre stress prendre le dessus et profitez du cadre décontracté pour vous différencier des autres candidats. 

Vous y êtes !!!

Lassé des présentations classiques 

La première question qu’on pose et souvent “ présentez-vous” et la une récitation du CV, qu’on a devant nous, est la pire réponse possible. 

Et puis vient le tour des autres questions sur votre personnalité, votre profil, vous en avez sûrement rencontré quelques-unes sur Internet. Mais gare à ne pas ressortir les réponses qu’on vous a proposé sur tel ou tel site, elles sont souvent basiques, n’apportent aucune valeur ajoutée et on les a souvent entendues des centaines de fois. L’entretien est avant tout un échange et non pas un test. Soyez le plus honnête possible ! 

Soyez sélectif 

On se doute bien qu’après des années d’études, plusieurs stages et des années d’expérience professionnel, un candidat peut avoir un bagage impressionnant ! 

On voudrait bien avoir tous les détails, mais le temps ne le permet pas. Donc le candidat doit savoir sélectionner les expériences dont il va parler en détails, en favorisant celles qui se rapportent avec le poste désiré. N’allez pas fournir 1000 informations, votre interviewer va s’y perdre et ne pas se souvenir du plus important. 

Si vous avez eu une expérience associative, n’oubliez surtout pas de le mentionner. Les personnes actives dans les clubs et associations font souvent preuve d’une performance supérieure ! 

Ouf, c’est fini…. 

Vous avez survécu ! Mais vous n’arrivez pas à dire si votre entretien s’est bien déroulé. Souvent, les candidats craignent le pire après un entretien trop court ou trop long. Je vous le dis tout de suite, cela peut être, à la fois, un bon signe et un mauvais signe. 

Quote

Si vous avez dépassé les 20 minutes, le recruteur a peut-être eu du mal à vous décrocher toutes les informations nécessaires. Ou peut être vous avez tellement attiré son attention qu’il n’a pas vu le temps passé. Même chose, un entretien trop court peut signifier que vous avez perdu son attention dès le début ou bien que vous avez été clair et précis. En tous cas, rien n’est perdu, peu importe la durée de l’interview, restez positif !

Voilà maintenant, il ne vous reste plus qu’à préparer votre CV, trouver les offres qui vous conviennent et à vous lancer ! 

Et si vous n’avez pas une idée sur les postes les plus attirants actuellement, vous pouvez consulter les articles suivants : 

Les Jobs Les attirants de 2019

TOP 5 Best Jobs For A Career Change

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *