Featured

7 chaînes Youtube à suivre recommandées par les développeurs de GoMyCode

Youtube est une véritable mine d’informations. Grâce à des tutoriels ou des vidéos, tout le monde peut aujourd’hui apprendre un tas de chose, et encore plus dans le monde de la tech. 

Voici 7 chaînes Youtube recommandées par les développeurs de GoMyCode pour développeurs confirmés ou juste simplement pour découvrir le monde du coding.

1- Mayuko

Avec 263.000 abonnés sur sa chaîne Youtube mais plus de 11 millions de vues au cumulé, Mayuko raconte sa vie de développeur. Au programme: de la Tech, du coding et des conseils sur comment mener sa carrière.

Retrouvez sa chaîne Youtube ici: https://www.youtube.com/user/hellomayuko/videos

2 – Traversy Media

996.000 abonnés pour Traversy Media. La chaîne propose les meilleurs didacticiels de développement et de programmation Web en ligne pour toutes les dernières technologies Web, notamment Node.js, Angular 2, React.js, PHP, Rails, HTML, CSS et bien plus encore. 

Une chaîne idéale pour les développeurs et développeurs en herbe.

3 – Dev Ed

La chaîne de Dev Ed est suivie par 246.000 abonnés. Dans ses innombrables vidéos, le développeur vous aide à apprendre le développement Web, la conception Web, la modélisation 3D, ou encore des outils comme Figma et plus sans vous ennuyer.

“Le but de cette chaîne est de vous faire devenir aussi créatif que possible! Donc, si vous aimez créer des jeux vidéo dans Unity ou développer une application dans node.js, restez et amusez-vous!” assure le jeune développeur. Un beau et riche programme.

4- DesignCourse

Du graphic Design au Frontend development, Gary a créé des centaines de cours diffusés sur sa page Youtube où il enseigne le Full Stack avec des tutoriels sur le UX/UI design, le frontend dev, le backend dev ou encore le graphic design…Bref rendez-vous chaque semaine du lundi au jeudi pour découvrir ses nouvelles vidéos.

5- The Net Ninja

The Net Ninja propose sur sa page Youtube des dizaines de vidéos sous format tutoriel pour devenir “ceinture noir en développement”. Avec des cours qui commencent au niveau débutant pour arriver à un niveau plus avancé, The Net Ninja vous propose des tutos sur Modern JavaScript, Node.js, React, Vue.js, Firebase, MongoDB, HTML, CSS et bien d’autres encore.

6- FreeCodeCamp

FreeCodeCamp est une communauté open source qui grâce à sa chaîne Youtube apprend aux jeunes et moins jeunes à coder gratuitement. 

En dehors de la chaîne Youtube, l’association dispose d’une plateforme Web d’apprentissage interactive, un forum de communauté en ligne, des forums de discussion, des publications en ligne et des organisations locales qui ont pour objectif de rendre le développement Web d’apprentissage accessible à tous. 
Véritable mine d’informations et de formations, la chaîne Youtube compte près de 1,7 millions d’abonnés.

7 – The Coding Train

Dans un univers coloré et un peu décalé, The Coding Train propose lui aussi des didacticiels vidéo de codage créatifs sur des sujets allant des bases des langages de programmation comme JavaScript à l’art algorithmique, l’apprentissage automatique, la simulation, la poésie générative, etc.

Bref, un vrai tour d’horizon du développement dans un style ludique.

Retrouvez aussi sur GoMyCode:

Nos conseils pour les développeurs

Ce que j’ai appris en 5 années de coding

Par quel langage de programmation commencer ?

Vous souhaitez suivre les formations proposées par GoMyCode? N’hésitez pas à vous inscrire pour la prochaine session: https://www.gomycode.co/inscription

Covid-19: N3awen.com, la plateforme de GoMyCode et Shems Fm pour centraliser les aides

En pleine guerre contre le Coronavirus, GoMyCode s’engage!

Toujours fidèle à ses principes, l’école de formation en Ed-Tech, en partenariat avec Shems Fm, a décidé de contribuer à aider les établissements publics de santé en Tunisie à travers la création d’une plateforme regroupant les aides sur un seul et unique support: www.n3awen.com

En effet, depuis plusieurs jours, les aides aux hôpitaux publics transitent via les réseaux sociaux et de façon assez désordonnées, ce qui fait que souvent l’information se perd au milieu des flots d’informations.

Basée sur les efforts volontaires des citoyens et des entreprises, cette plateforme lancée en collaboration avec Shems Fm, a pour vocation de recueillir et de centraliser toutes les propositions d’aides faites à destination des établissements publics de santé en Tunisie.

“L’idée derrière la plateforme était de pouvoir réunir toutes les aides dans un seul et unique endroit pour faire gagner du temps aux personnes engagées. Il existe beaucoup de bonnes volontés pour aider mais aussi beaucoup d’éparpillement” affirme le CEO de GoMyCode, Yahya Bouhlel.

“Face à ce genre d’épidémies, le temps est un facteur extrêmement précieux. L’objectif de cette plateforme est justement d’aller très vite et de faire parvenir les différentes aides possibles le plus rapidement à leurs destinataires” poursuit-il.

Sur cette plateforme, chaque citoyen ou entreprise peut proposer son aide, que ce soit sous forme de service, de matériel ou de compétence. Il peut également choisir dans quelle région cette aide est disponible.

“Toute aide est la bienvenue, que ce soit une collecte, l’alimentation des médecins, le transport, la logistique, le sourcing…il suffit d’aller sur le site, de faire une proposition d’aide. Cela sera directement publié de façon libre et transparente et surtout accessible à tout le monde avec toutes les coordonnées des personnes ou entreprises proposant leurs aides” assure Yahya Bouhlel.

Comment utiliser la plateforme N3awen.com

Vous voulez aider? Rendez-vous alors sur www.n3awen.com

L’INSAT lance une plateforme capable de diagnostiquer le Covid-19 grâce à l’I.A

On vous avait prévenu: la solution face au Covid-19 se trouve dans l’Intelligence Artificielle.

Et c’est ce que l’Institut national des sciences appliquées et de technologie a pu démontrer. En effet, l’INSAT a annoncé, jeudi, le lancement d’une plateforme capable de diagnostiquer le Covid-19 grâce à l’Intelligence Artificielle développée par une équipe de ses étudiants, sous la direction du professeur Mustapha Hamdi et en collaboration avec le géant américain de l’informatique IBM.

Ces jeunes étudiants ont réussi à développer un outil de détection qui pourra faciliter le travail des médecins tout en assurant des résultats fiables à hauteur de 92%.

Capture écran de la plateforme développée par des étudiants de l’INSAT.

Basé sur l’intelligence artificielle par apprentissage, l’outil développé par les étudiants de l’INSAT consiste en une plateforme analysant les radios des poumons des personnes susceptibles d’être atteintes par le Covid-19 et détecter des signes présents chez les personnes atteintes.

Selon le site Insat Press, “des recherches ont montré que le virus SARS-CoV-2 laisse une signature bien particulière chez les personnes atteintes détectable par imagerie RX, cependant leur détection est délicate et nécessite l’intervention des experts en radiologie. Certes, cette méthode est moins limitante que les tests effectués au laboratoire de virologie mais reste coûteuse en terme de temps et c’est là où la solution proposée se montre efficace”.

C’est ainsi qu’une Intelligence artificielle a été alimentée d’images RX de poumons de personnes testées positives au Covid-19 et de personnes testées négatives, lui permettant d’apprendre à identifier et trier les radios des poumons qui lui sont proposées en un temps minimal.

Cette intelligence artificielle a donc appris comment se présentaient les signatures du Covid-19 sur les poumons des patients et peut à présent reconnaitre un poumon infecté par le Covid-19, d’un poumon sain.

Les résultats obtenus jusque ici obtiennent un taux d’exactitude de 92%.

Disponible en ligne et gratuitement, “la plateforme offre ainsi aux hôpitaux un outil de détection rapide et économique” assure l’équipe derrière son développement.

Retrouvez aussi sur GoMyCode:

GoMyCode lance son programme de formation en ligne

Remises sur toutes nos formations: GoMyCode pense à vous en ces temps difficiles

Coronavirus: Pas de panique, l’I.A est là!

Et si l’heure était à la Civic Tech?

Depuis plusieurs mois -avant l’apparition du Coronavirus, et en pleine primaire des élections américaines- un terme revient avec insistance du côté des Etats-Unis: Civic Tech.

Ce concept rattaché vulgairement au demandes de votes à distance lors de ces primaires est en réalité bien plus large et complexe, tant certains la voient comme utopique alors que d’autres en font une réalité.

Nous devons la notion de Civic Tech à l’entrepreneur irlandais Tom O’Reiley, qui dès 2009, a appelé son gouvernement à mettre en place une plate-forme interopérable et extensible pour sur laquelle n’importe qui peut construire des services qui augmentent la transparence, l’efficacité et la participation citoyenne.

La Civic Tech n’a, à vrai dire, pas de définition précise sur laquelle il existe une unanimité. Dans son sens large, celle-ci se définit comme l’usage de la technologie pour renforcer le fonctionnement démocratique.

Parmi les ONG qui ont le plus travaillé sur ce concept, l’on retrouve la Fondation Knight qui a élaboré dès 2013 un rapport complet à ce sujet.

Celle-ci distingue 2 types de “Civic Tech”: Celle destinée à la participation citoyenne et celle destinée l’ouverture et la transparence des gouvernements.

Parmi les “Civic Tech” en matière de participation citoyenne, il y a le financement participatif, le partage de données entre citoyens, le développement de réseaux citoyens et leur engagement.

Concernant les “Civic Tech” en matière d’ouverture et de transparence gouvernementale, l’on retrouve: l’Opendata, la démocratisation technologique du vote, l’utilisation et l’exploitation des données publiques et à un degré très avancé, la co-création des lois.

Selon la Fondation Knight, les “Civic Tech” représentent un nouveau marché juteux puisque de plus en plus de gouvernements s’y engouffrent. Ainsi, celui-ci représentait en 2015, 6,4 milliards de dollars des dépenses gouvernementales dédiés aux technologies de l’information, soit près de 24% .

Un problème de définition

Le grand problème du terme “Civic Tech” est qu’il n’a pas de définition précise, de telle sorte que certaines études à ce sujet mettent Uber, par exemple, comme un acteur de la “Civic Tech”, rendant ainsi les statistiques sur le sujet approximatives.

Cependant certaines personnes ont essayé de définir plus précisément ce concept comme Stacy Donohue qui est investisseur en Civic Tech à Omidyar Network. Pour le site TechCrunch, elle définit la Civic Tech comme: “toute technologie utilisée pour autonomiser les citoyens ou aider à rendre le gouvernement plus accessible, efficace et efficient”.

La Fondation Knight elle, y voit, 4 axes intimement liés: la technologie, l’innovation, un gouvernement ouvert et l’engagement du citoyen.

“The Emergence of Civic Tech”, Knight Foundation, 2013

Quels objectifs pour les Civic Tech?

De nombreux enjeux entourent ainsi ces Civic Tech et principalement dans la sphère politique. En effet, face à un désaveu de plus en plus frappant vis-à-vis de la classe politique et une confiance qui se dégrade au fil des années, ces technologies civiques viennent essayer de reconstruire un lien entre monde politique et citoyen, en équilibrant un peu plus la prise de décision.

Ainsi, dans les années à venir, l’on pourrait voir les décisions publiques élargies à un nombre massif de participants et de citoyens, qui appréhenderaient mieux les questions publiques grâce aux données ouvertes et à la transparence et qui pourraient même venir co-construire les décisions publiques qui les intéressent en devenant forces de proposition.

Selon la Knight Foundation, la Civic Tech permettra ainsi à la démocratie participative de connaitre un nouveau souffle et de remettre en place une organisation et des moyens adaptés à des administrations étatiques dépassées.

Le “local”, la boîte a essaye des Civic Tech

Plusieurs initiatives de Civic Tech ont été lancée par les autorités étatiques dans différents pays du monde. Mais là où les résultats sont les plus “productifs”, c’est surtout au niveau local comme l’explique Stacy Donohue.

L’exemple de l’Etat de New-York aux Etats-Unis est d’ailleurs le plus édifiant en la matière. L’Etat a décidé a décidé d’exploiter par exemple la technologie de localisation pour faire du site ny.gov un outil très pertinent pour les citoyens, fournissant des informations géo-ciblées en temps réel sur tout, de la fermeture des routes aux offres d’emplois ouvertes en passant par les horaires des bibliothèques.

Au niveau de la ville, New York s’est associée au secteur privé pour transformer les près de 10000 taxiphones de la ville en points d’accès Wi-Fi dans le but de construire le système Wi-Fi municipal gratuit le plus rapide au monde.

En Tunisie, de telles initiatives basées sur la Civic Tech ont déjà vu le jour et ce depuis plusieurs années. Le plus abouti est sans nul doute le projet Mesh Sayada, dès 2014. Ce projet a fait de Sayada la première ville tunisienne à se doter d’un réseau communautaire sans fil (WIFI) local gratuit pour tous, et qui permet aux habitants de se connecter à un serveur local hébergeant des services libres d’accès aux quelques 14000 habitants de cette ville côtière.

Les startups, avenir de la Civil Tech?

Et oui, si dans la plupart des pays européens ou aux Etats-Unis, la Civil Tech est déjà bien présente, elle le doit principalement aux Startups, comme SealmessDocs, Loomio ou encore Change.org dont les modèles économiques aujourd’hui sont des réussites.

Si en Tunisie, le modèle n’est pas encore développé, les initiatives de la sorte étant souvent locales ou citoyennes, cela sera probablement amené à croitre dans les années à venir.

Faire ses courses: Ce que prévoit la Tech pour l’avenir

Et si on vous disait que la plus grande épicerie du monde, n’a aucun magasin?! Vous y croirez?

Eh ben figurez-vous que c’est le cas, la chaine britannique Ocado, qui se présente comme “le plus grand détaillant de produits d’épicerie en ligne au monde” n’a aucun magasin physique puisque tout, de la commande à la livraison est réalisé grâce à la technologie et à l’automatisation.

Au cœur de la réalisation automatisée d’Ocado se trouve une gamme brevetée de robots et de jeu de grilles. Ces robots sélectionnent et emballent les produits commandés avant de les faire livrer. Le tout se trouve dans un entrepôt qui ressemble plus à une station spatiale qu’à un supermarché.

Placés au dessus de la grille, les quelques 1100 robots bougent d’est en ouest et d’ouest en est et du nord au sud et du sud au nord. Ils sont contrôlés par une intelligence artificielle reproduisant un système de contrôle du trafic aérien, ce qui permet d’éviter les collisions, et communiquent entre eux grâce à la 4G. Capables d’aller jusqu’à 4 mètres par seconde, ils fonctionnent grâce à des batteries rechargeables.

Comment ça fonctionne?

Lorsque quelqu’un passe commande, le robot va aller chercher les produits et les disposer dans l’un des paniers vide dédié au client dans l’immense dépôt totalement automatisé, puisque seuls quelques 13.000 ingénieurs travaillent à ce que toute cette automatisation puisse perdurer. Une fois la commande mise en panier, celui-ci est directement mis en camion pour livraison.

A travers cette technologie, Ocado peut livrer 220.000 commandes chaque semaine.

L’avenir de la grande distribution se trouve dans l’automatisation

Si Ocado a réussi à faire fortune, il semble que de nombreuses enseignes de la grande distributions se tournent vers l’automatisation. En effet, sites web et applications; entrepôts automatisés et robots; systèmes de détection des fraudes et de service client basés sur l’apprentissage automatique; systèmes de prévision et de routage seront ainsi l’avenir de ce secteur.

Monoprix et Google ont déjà commencé la mise en place d’une application basée sur l’intelligence artificielle afin de permettre de prédire votre liste de courses et de la commander directement pour vous afin qu’elle arrive chez vous, sans que vous ne perdiez de temps.

En ces temps d’épidémie, où il est impossible de sortir de pour se ravitailler et où le contact humain peut faire propager la maladie, de telles dispositifs grâce à la science et à l’intelligence artificielle peuvent être des solutions adéquates. Reste que même le “le plus grand détaillant de produits d’épicerie en ligne au monde”, Ocado, a dû se résoudre à fermer son site web au Royaume-Uni, étant totalement saturé par les commandes.

Remises sur toutes nos formations: GoMyCode pense à vous en ces temps difficiles

Et si vous profitiez de ce confinement pour vous lancer dans le coding? En ces temps difficiles, GoMyCode a décidé d’offrir des remises sur l’ensemble de nos programmes en ligne afin de vous permettre l’accès à notre plateforme de formation, le tout entouré par nos instructeurs qualifiés pour vous aider, à distance, à atteindre vos objectifs.

Qui est concerné?

Tout le monde est concerné. Il suffit simplement d’avoir un ordinateur, une connexion internet et maîtriser un minimum l’anglais. Mettez à profit ces jours de confinement pour ajouter à votre C.V de nouvelles compétences et pour apprendre de nouvelles choses.

Jusqu’à quand cette offre est-elle disponible?

Cette offre est disponible pour la prochaine session qui débutera au mois d’avril. Alors ne perdez plus de temps et venez découvrir votre future passion.

Où ces formations se déroulent-elles?

Toutes nos formations se déroulent en ligne sur une plateforme unique en son genre dédiée aux formations à distance, le tout comme si vous étiez dans l’un de nos hackerspaces.

Notre plateforme éducative a été conçue spécialement pour faciliter l’expérience d’apprentissage. Facile à utiliser, gamifiée, ludique, accessible 24h/24, 7j/7 et avec un contenu sous plusieurs formes, elle permet aux étudiants de travailler avec un agenda personnalisé et adapté à leur rythme. 


Quelque soit le programme que vous choisirez, vous serez également suivis par nos instructeurs qui vous accompagneront avec joie tout au long de votre formation jusqu’à la finalisation de votre projet.

Un projet? Quel projet?

Tous nos parcours se clôturent par un projet élaboré par nos étudiants. Le projet passe par une étape de développement et de testing avant d’être validé. 

L’étudiant présente son produit technologique à notre communauté (entrepreneurs, investisseurs, parents, etc.) pendant le Demo Day.

C’est l’occasion pour les étudiants de développer des compétences de présentation, de montrer leur travail et de trouver un associé ou un investisseur.

Demo Day

Par exemple, si vous vous inscrivez à la formation en développement de jeux vidéo, vous serez amenés à en créer un. Celui-ci sera même mis en ligne sur Play Store.

Quelles sont les formations en full-time proposées?

Avec le programme Full-time, devenez développeur FullStack JS en rejoignant un parcours intensif de 12 semaines, 100 % en ligne, sur la plateforme éducative de GoMyCode. 

Avec l’accompagnement en ligne de nos instructeurs, vous maîtriserez les technologies les plus prisées et recherchées sur le marché du travail, à savoir, JavaScript, HTML, CSS, JS (React, Redux) et node.js… grâce à une formation intensive de 40 heures par semaines, du lundi au vendredi de 9h à 17h.

Quelles sont les formations en part-time?

Il existe plusieurs formations en Part-time, à savoir, en data science et intelligence artificielle, en développement web et en développement de jeux vidéo.

Les programmes part-time vous permettent d’être autonome dans vos avancées sur la plateforme et vous permettent d’être suivis pendant 4 heures par semaines par nos instructeurs.

La formation en développement web vous permet apprendre les fondamentaux du développement web : CSS, HTML, JavaScript, DOM, Bootstrap, Firebase.

La formation en Data Science et Intelligence artificielle, vous permet de maîtriser Python et ses librairies et apprendre les bases de l’intelligence artificielle et du machine learning.

La formation en développement de Jeux vidéo vous permet d’apprendre à créer un jeu vidéo simple avec les technologies Unity et C#.

De quoi ai-je besoin?

Rien de bien compliqué! Un P.C, une connexion internet et des applications Loom et Slack afin de pouvoir communiquer au mieux avec nos instructeurs qui vous guideront pas à pas à la réalisation de vos objectifs.

Quel est le prix de ces formations?

Pour la formation en full-time, le prix initial baisse de 40% et sera donc de 1500 dinars.
Pour les formations en part-time, le prix initial baisse de 30% et sera donc de 500 dinars.

Vous pouvez payer directement par Carte bancaire vos inscriptions sur le site de Jumia Tunisie.

Retrouvez les programmes de formations en ligne proposés par GoMyCode et réservez votre place dès maintenant sur le 31 314 570 ou directement sur notre site web: https://gomycode.co/online

Retrouvez également sur GoMyCode:

Rethinking education: Le modèle GoMyCode présenté par son CEO

GoMyCode lance son programme de formation en ligne

Ce qu’il faut savoir sur les formations proposées par GoMyCode

Reconversion professionnelle: Et si vous osiez le digital?

En remote? Ces applications sont faites pour vous!

GoMyQuoi: Un VPN

Les plus âgés d’entre vous savent sûrement de quoi on va parler. Eh oui, qui n’a pas utilisé un VPN pour pouvoir accéder à différents sites (dont Youtube et Facebook) durant la révolution tunisienne (même bien avant pour les figures marquantes de la blogosphère tunisienne)?!

Le VPN (Virtual Private Network) est un réseau virtuel privé. Il s’agit d’un type de réseau informatique qui permet la création de liens directs entre des ordinateurs distants.

Il permet d’accéder à un réseau interne, comme celui de votre entreprise par exemple, tout en restant éloigné géographiquement de ce réseau ou à un réseau externe en dehors de son réseau local.

Qualifié souvent de “tunnel” entre vous et internet, son objectif est de vous préserver en protégeant vos données de navigation contre par exemple la censure ou l’espionnage en chiffrant vos données et en masquant votre adresse IP, ne permettant ainsi à personne de pouvoir suivre vos traces sur le net, pas même votre fournisseur internet.

Un internaute utilisant un VPN

L’une des raisons les plus habituelles qui pousse les gens à utiliser un VPN utilisent est de cacher l’adresse IP réelle de leur périphérique. En effet, dès que vous êtes connecté avec un VPN, vos données passeront à travers un serveur qui vous donnera une autre adresse IP, vous permettant ainsi de protéger votre identité sur le web. Ainsi les sites Web que vous visiterez ne connaitront pas votre adresse IP d’origine et ne pourront donc pas suivre vos traces sur le web pour vos proposer par exemple des publicités. Vous pourrez ainsi accéder à internet librement, de façon anonyme.

Un VPN peut également être utile dans certains cas. Comme vous avez sûrement dû le remarquer, plusieurs sites ou vidéos sont inaccessibles depuis la Tunisie, à cause de restrictions géographiques mises en place par ces sites.

Un exemple de contenu indisponible à cause de restriction géographique

Grâce à l’usage d’un VPN, qui changera la localisation géographique de votre adresse IP, il vous sera ainsi possible de visualiser ce contenu. Ainsi, aujourd’hui, en période de Coronavirus, où plusieurs sites offrent un accès à des contenus gratuits mais malheureusement indisponibles en Tunisie, il vous sera possible d’y accéder grâce à un VPN.

Un must have en temps de Télétravail

Le VPN est aussi un must have pour le télétravail. En effet, en échangeant des données, parfois sensibles, sur votre entreprise avec vos salariés ou vos collaborateurs, vous n’êtes pas à l’abri de les voir récupérées par des hackers, par d’autres entreprises, ou même par vos gouvernements, surtout lorsque vous donner un accès à distance aux applications utilisées par votre entreprise. Cette vulnérabilité peut être surmontée grâce aux VPN, qui la plupart du temps de trouvent dans des pays où il n’existe pas d’obligation de garder et stocker les données.

Pour les développeurs de GoMyCode, les meilleurs VPN accessibles actuellement sont NordVpn, Cyberghost et expressVPN: “Contrairement aux autres, ces 3 VPN offrent une protection complète en vous donnant accès à quasiment tout sans pouvoir être tracés. Ils permettent également de minimiser au maximum la perte de bande passante. Par exemple, NordVPN donne accès à plus de cinq mille serveurs dans 59 pays, Cyberghost, c’est 36 millions d’utilisateurs à travers le monde. En plus d’être efficaces, ils offrent la possibilité d’avoir une connexion rapide quel que soit l’endroit où vous vous trouvez et un accès non censuré à des sites et services dans le monde entier”.

Retrouvez également sur GoMyCode:

GoMyQuoi: Qu’est-ce qu’un Add-on/Plugin?

GoMyQuoi?: Qu’est ce qu’un Code en langage informatique?

GoMyQuoi: Que fait un Data Scientist?

5 plateformes éducatives pour occuper vos enfants

Alors que le Coronavirus paralyse le pays, parents et enfants se retrouvent confinés à la maison, et le temps peut parfois paraitre long surtout pour ces derniers.
Entre la Télévision et les jeux vidéos, l’apprentissage est laissé pour compte. Et si, grâce à ces plateformes éducatives, vous permettiez à vos enfants de continuer à apprendre depuis la maison, en étant tranquillement assis derrière leurs ordinateurs?
GoMyCode a pensé à vous, chers parents, mais surtout à eux, et vous propose 5 plateformes éducatives pour que vos petits pitchouns puissent apprendre de nouvelles choses tout en restant à la maison:

1 – 9arini.tn

La plateforme 9arini.tn met en relation directement professeurs ou formateurs et élèves. Ceux-ci dispensent ainsi des cours à distance dans différentes matières et de différents niveaux. Vous avez le choix parmi des matières classiques comme les maths, la physique, le français mais aussi des disciplines comme l’aérobic, la batterie ou encore la peinture.

Tout se passe directement sur le site: de l’inscription au paiement et la dispense de certains cours, vous n’aurez pas ainsi à vous déplacer.

2 – Class Quiz

Class Quiz est une application éducative proposant une gamme d’exercices interactifs qui améliorent les connaissances des élèves âgés entre 6 et 12 ans et développent les compétences acquises pendant les cours.
La plateforme propose un contenu pédagogique identique au programme scolaire en mathématiques et en éveil scientifique préparé par des experts en éducation et en pédagogie et basé sur des méthodes d’enseignement modernes.

3 – Apprendre grâce à des mini-films d’animation

C’est ce qu’offre le réseau Canopé. Grâce à près de 400 films disponibles sur son site web, celui-ci permet aux enfant de découvrir les fondamentaux et d’apprendre, de façon ludique, les notions fondamentales de l’école élémentaire en français, mathématiques, sciences, technologie. Un moyen bien moins ennuyant que le cahier et le stylo.

4 – Faire des maquettes de satellites, fusées…

Le Centre national d’études spatiales français (CNES) a décidé durant les jours de confinement de proposer chaque jour une activité pour les enfants. Dans des tutos, le CNES propose aux enfants de fabriquer leurs propres maquettes de fusées, des satellites ou encore de pouvoir visionner des webdocumentaires sur la vie dans l’espace. Bref une excellente idée pour occuper les enfants.

5 – Accéder à plus de 2000 contenus gratuitement

L’application Bayam, appartenant aux éditions Bayard, est désormais gratuite. En effet, pour pouvoir occuper les enfants durant le confinement, plus de 2000 contenus entre livres, ateliers interactifs de dessin, yoga, et bricolage, dessins animés, comptines… ont été mis à disposition des enfants de 3 à 10 ans.

Bref si vous ne savez pas comment occuper vos enfants, c’est la solution idéale.

Meet a founder: Yahia Mgarrech, CEO et co-fondateur d’Artify

CEO et co-fondateur d’Artify, premier site de streaming légal spécialisé dans le cinéma tunisien, Yahia Mgarrech est revenu pour GoMyCode sur son parcours d’entrepreneur, sa start-up Artify, les nombreux challenges qui l’attendent face à la concurrence du streaming illégal mais aussi l’écosystème entrepreneurial en Tunisie.

Le jeune entrepreneur en a également profité pour donner des conseils à ceux et celles qui souhaitent se lancer dans une telle aventure: “Quand vous avez une idée, parlez-en autour de vous, n’ayez pas peur qu’on vous la vole (…) Chaque échange l’améliorera et l’enrichira”.

Retrouvez son interview dans la vidéo ci-dessus.

Retrouvez également sur GoMyCode:

Meet a founder: Mohamed Ali Salmi, Cofondateur de Looh et Kayco

9 activités culturelles gratuites à faire depuis votre PC/Smartphone

À cause du Coronavirus, la plupart d’entre nous sommes en confinement jusqu’à nouvel ordre. Alors que nous passions nos journée à courir, l’on redécouvre soudainement l’ennui… Et si l’on en profitait justement pour se rattraper un peu sur tout ce temps perdu en découvrant des musées, en regardant des concerts, des films ou en lisant des livres…le tout depuis son PC, tablette ou smartphone?

GoMyCode a pensé à vous. Après vous avoir proposé les lieux et sites tunisiens à découvrir virtuellement, voici une liste de 10 activités que vous pouvez faire depuis votre salon, votre lit, votre bureau ou votre salle de bain…Vous nous remercierez plus tard.

1 – Assister à 600 concerts gratuitement depuis chez vous

La chaine franco-allemande ARTE a mis à disposition du public, près de 600 concerts gratuitement sur son site web pour le plus grand bonheur des mélomanes. Vous aurez ainsi un large choix de chanteurs, chanteuses, groupes, et de goûts musicaux.

Vous y retrouverez ainsi des concerts de Katia Melua, d’Iggy Pop, d’IAM, de Yann Tiersen, de Tina Turner, de Lomepal, de Leonard Bernstein ou encore de l’Opéra de Prague…

Cependant, puisque les vidéos ne sont pas disponibles en Tunisie, il faudra utiliser un VPN pour pouvoir en profiter.

2 – Flâner dans les petits musées parisiens

14 musées parisiens ont mis à disposition du public gratuitement en ligne plus de 150.000 oeuvres accessibles à tous avec pour volonté de faire connaitre ces oeuvres.

Vous pourrez ainsi retrouver des oeuvres initialement exposées au Petit Palais à Carnavalet, le musée Bourdelle, les catacombes de Paris ou encore au au Musée d’Art moderne de la ville de Paris.

En réalité virtuelle, vous pourrez ainsi découvrir ces musées, souvent délaissés au profit de grands musées comme le Louve mais qui recèlent de sublimes collections aussi importantes les unes que les autres.

3 – Flâner dans les plus grands musées du monde

Image de la visite virtuelle du Musée du Louvre

Les plus grands musées du monde se sont aussi adaptés face au Coronavirus donnant un accès virtuel gratuit à leurs collections. Ainsi vous pouvez depuis chez vous visiter tour à tour: Le Louvre, le British Museum de Londres, le Musée Van Gogh d’Amsterdam, le Musée Guggenheim de New York, le Musée du Quai d’Orsay, la National Gallery of Art de Washington… bref de quoi passer ses journées à flâner de galeries en galeries à travers les plus grands musées du monde…les ampoules aux pieds en moins.

Photo du Musée Guggenheim de New-York

4 – Se laisser perdre dans des lieux chargés d’histoire

Visite virtuelle du Château de Versailles

Qui n’a jamais rêver d’habiter le château de Versailles ou d’assister à un couronnement à l’Abbey de Westminster? À défaut de pouvoir le faire, il vous est néanmoins possible de pouvoir les visiter de chez vous avec votre PC ou Smartphone. Le plus? Vous êtes absolument seul et pouvez le temps de la visite virtuelle vous prendre pour un ancien roi de France ou une nouvelle Reine d’Angleterre…bref, de laisser libre court à votre imagination.

Visite virtuelle de l’Abbey de Westminster

5 – (Re)Découvrir des sites archéologiques

Visite virtuelle de Pompéi

Si la Tunisie est connue pour ses nombreux sites archéologiques, nous n’avons pas souvent eu la chance de tous les visiter et encore moins ceux qui se trouvent à l’étranger…qui viennent nous rappeler comment vivaient les anciennes grandes civilisations de ce monde. Grâce aux visites virtuelles, vous pourrez vous rendre aux 4 coins de la planètes pour découvrir ces sites antiques, traces de la grandeur de l’Histoire humaine et de ses civilisations.

Au programme: Pompéi, le site archéologique d’Angkor au Cambodge, le site archéologique de Dougga en Tunisie ou encore le Tikal au Guatemala, la plus grande cité Maya.

Site archéologique d’Angkor au Cambodge

6 – Découvrir une exposition unique sur Frida Kahlo

Frida Kahlo *gelatin silver print *Oct. 16 / 1932

Une exposition unique en son genre sur la grande Frida Kahlo a été rendue disponible sur Google Arts and Culture. Vous pourrez y retrouvez plus de 800 peintures, photos et objets en tout genre appartenant à l’artiste peintre mexicaine, le tout grâce à un simple clic.

7 – Regarder 1150 films gratuits

Eh oui, le site Openculture.com a mis à votre disposition en compilant 1150 films à voir disponibles gratuitement sur le web. S’il n’y a pas les blockbusters, il propose néanmoins des courts métrages, de la science fiction, des comédies, des films en noir et blanc et des films en couleur, bref il y en a pour tous les goûts.

8 – Assister à distance à des représentations de spectacles à l’Opéra de Paris

L’Opéra de Paris a décidé, pour faire face au Coronavirus, de mettre en ligne gratuitement de nombreux spectacles qui ont été précédemment enregistrés. Une excellente idée pour vivre en son et en image des classiques comme le Lac des Cygnes, le Barbier de Séville, Carmen ou encore le cycle intégral des symphonies de Tchaïkovski.

Là aussi, malheureusement, il faudra vous munir d’un VPN pour pouvoir y accéder.

9 – Et bien sûr…apprendre à coder

Et si vous profitiez de ce confinement pour apprendre un nouveau langage? Le langage informatique! Grâce aux formations en ligne offertes par GoMyCode, vous pourrez ainsi dès à présent apprendre le coding de votre domicile, le tout grâce à notre plateforme éducative unique en son genre et à nos instructeurs qui seront là pour vous tout au long de la formation, comme si vous étiez dans nos hackerspaces.

Grâce à nos formations en ligne, vous avancerez selon votre propre rythme en planifiant vous-même votre agenda et en choisissant le nombre d’heures à travailler chaque semaine, le tout pendant 12 semaines avec à la clé le développement de votre propre projet.

Au programme? Développement web, développement de jeu vidéo, Data Science, Intelligence artificielle, ou encore Fullstack Js, en attendant l’arrivée prochaine de plusieurs nouvelles autres formations.

Lire aussi: GoMyCode lance son programme de formation en ligne

Tunisie: Et si vous visitiez ces lieux depuis votre PC?

Coronavirus oblige, la plupart d’entre nous sommes confinés à la maison. Mais grâce à la technologie, il reste tout de même possible de s’échapper un peu et pouvoir visiter certains sites historiques, culturels ou cultuels, depuis votre canapé, grâce à la réalité virtuelle (si vous disposez d’un casque dédié) ou tout simplement à Google Street View.

Voici 10 lieux que vous pouvez visitez virtuellement, et certains valent vraiment le détour.

Le Palais de Carthage

Qui n’a jamais rêvé de rentrer au Palais de Carthage et d’y découvrir le faste et les ors qui ornent ce lieu historique dans l’histoire de la République tunisienne. Grâce à la visite virtuelle du Palais, celui-ci n’aura plus de secret pour vous et vous pourrez vous plonger dans la découverte de ces murs qui ont vu séjourner la plupart de nos présidents.

Pour la visite virtuelle, cliquez sur le lien suivant: https://bit.ly/2J0414g

Le Musée du Bardo:

Parmi les musées les plus riches au monde en termes de collection, le musée du Bardo vous permet également de le visiter virtuellement. Vous pourrez ainsi vous perdre dans les mosaïques de la Salle de Constantin avant de vous retrouver au milieu des sculptures de la Salle Punique ou encore entourés de fresques dans la Salle Diane et Vénus.

Pour la visite virtuelle du Musée du Bardo, cliquez ici: https://bit.ly/3b7vbm8

Le Palais Ksar Saïd


Situé à proximité du musée du Bardo, le Palais Ksar Saïd, devenu depuis 2019 le Palais des Lettres et des Arts, a longtemps été délaissé et oublié. En effet, ce n’est qu’en 2016-2017 à travers l’organisation de l’exposition “l’Eveil d’une Nation” que l’ancien Palais beylical retrouve vie. Après des travaux de restauration, celui-ci rouvre ses portes au public en 2019.

Pour la visite virtuelle, cliquez ici: https://bit.ly/2whevK1

Le musée d’El Jem

Grâce à cette visite virtuelle, explorez le musée d’El Jem et découvrez sa collection de mosaïques romaines et d’objets uniques couvrant une période allant du IIe au Ve siècle. Cette collection vient compléter celles présentes au Musée du Bardo, de Sousse et de Rome.

Pour la visite virtuelle, cliquez ici: https://bit.ly/2QpZA6W

Le Palais du Baron d’Erlanger ou Ennejma Ezzahra

Situé à Sidi Bou Saïd, le Palais Ennejma Ezzahra est le siège du siège du Centre des musiques arabes et méditerranéennes. Ancienne résidence du Baron d’Erlanger, il est vendu à l’Etat tunisien par sa veuve pour en faire un musée. Gardant son immobilier d’origine, des peintures faites par le Baron lui même, le Palais est ensuite devenu un haut lieu de la scène culturelle tunisienne avec de nombreux concerts qui y sont donnés. Durant votre visite virtuelle, vous pourrez notamment traverser les sublimes jardins persans et andalous donnant directement sur la Méditerranée mais également découvrir de sublimes collections d’instruments de musique.

Pour la visite virtuelle, cliquez ici: https://bit.ly/2x50U8M

Le Palais Dar Lasram

Situé à la rue du Tribunal, le Palais est un des monuments architecturaux de la Médina de Tunis. Attribué à l’Association de sauvegarde de la médina de Tunis depuis 1968, Dar Lasram est depuis également un haut lieu culturel de la Médina.

L’Acropolium de Carthage

Ancienne cathédrale devenue haut lieu culturel, l’Acropolium de Carthage ou encore la Cathédrale Saint-Louis de Carthage, est un des monuments à visiter virtuellement, même si vous vous y êtes déjà rendu physiquement. Dans un style byzantino-mauresque en forme de croix latine, la Cathédrale recèle encore quelques charmes que vous (re)découvrirez grâce à cette visite virtuelle.

L’îlot Chikly

Une visite de terrain vaudrait sûrement mieux qu’une visite virtuelle mais pour ceux qui ne connaissent pas l’îlot Chikly, une première découverte depuis son canapé vaut assurément le coup. Situé au niveau du Lac de Tunis, ce petit îlot, accessible à pied ou à vélo, a longtemps été un fort romain puis espagnol avant d’être abandonné. Le cinéaste Albert Sammama Chikly lui redonne vie en y organisant quelques fêtes et en fera un lieu culturel.

Il appartient depuis 1993 au ministère de la Culture.

La Mosquée Youssef Saheb Ettabaâ

Située à El Halfaouine, à la Médina de Tunis, elle porte le nom du grand vizir Youssef Sahes Ettabaâ. Inaugurée en 1814, elle a mis 6 ans à voir le jour, avec une architecture assez unique à l’influence italienne.

La Cathédrale Saint-Vincent de Paul de Tunis

La Cathédrale de Tunis a été créée entre 1894 et 1897. Située en plein coeur du centre-ville de Tunis, elle reçut notamment la visite du Pape Jean Paul II en 1998. D’une architecture romano-byzantine, la Cathédrale offre une ambiance colorée et reposante notamment grâce à ses nombreux vitraux et à sa sublime fresque.

La Synagogue de la Ghriba

Située à Djerba, la synagogue de la Ghriba donne lieu à un pèlerinage annuel, à l’occasion de la fête juive de Lag Ba’omer. Véritable symbole du vivre ensemble inter-religieux en Tunisie, vous pourrez en découvrir les recoins grâce à cette visite virtuelle.

…Et vous pouvez également apprendre à coder en vous inscrivant pour le programme en ligne de GoMyCode en réservant votre place dès maintenant sur le 31 314 570 ou directement sur notre site web: https://gomycode.co/online

Retrouvez également sur GoMyCode:

Coronavirus: Le guide pour protéger votre business et vos salariés

GoMyCode lance son programme de formation en ligne

Rethinking education: Le modèle GoMyCode présenté par son CEO

Ce qu’il faut savoir sur les formations proposées par GoMyCode

Reconversion professionnelle: Et si vous osiez le digital?